Category Archives: Recent activity


Notre troisième article de la série « Outils » dresse le portrait de celui qui agrège toutes les « small data », c’est-à-dire les données récoltées par les équipes sur le terrain. Au sein de l’écosystème PRISME, l’outil CRIT ou « Collecte et Remontée d’Informations Terrain » est devenu indispensable à la performance de nos actions.

 

Chez CPM France, nous développons des outils à l’internes à même de répondre aux besoins de nos clients et d’optimiser les actions de nos collaborateurs. CRIT est un outil numérique qui dispose d’un éventail de fonctionnalités pour dynamiser et fluidifier le partage d’informations entre nos équipes du terrain, celles du siège et nos clients.

 

1 outil : 3 niveaux d’information pour des prises de décision en temps réel

 

Nos clients sont les premiers bénéficiaires de cette aide digitale. CRIT leur offre un aperçu sur l’ensemble de l’activité du terrain au niveau macro ainsi qu’une fonction de planification des prestations.

Pour nos collaborateurs, l’application web responsive s’adapte à toutes les tailles d’écran de dispositifs mobiles et tous les OS. Il présente surtout la possibilité pour les chefs de secteurs et les promoteurs de renseigner leurs reportings hors connexion, un avantage certain en magasin ou dans une zone peu couverte par le réseau. Le reporting adapté permet de remonter la data nécessaire au pilotage des indicateurs de performance de nos clients : relevé produit, actions de MEA, lutte anti-rupture, etc.

Enfin, outil managérial, CRIT permet aux équipes d’encadrement de vérifier la cohérence des plannings, de recevoir des alertes sur la planification des interventions et de piloter l’assortiment produits en fonction du référencement/enseigne.

Toutes les informations terrain se concentrent dans un même outil, les données concernées par le RGPD sont ainsi plus faciles à canaliser et à contrôler, chaque intervenant disposant d’un accès propre et sécurisé.

 

Un outil de collecte de données qui a un effet significatif sur la performance

 

Les datas remontées par CRIT sont analysées par l’équipe Business Intelligence dans le but d’optimiser nos opérations sur le terrain.

En constante évolution, CRIT est mis à jour au fur et à mesure des optimisations suggérées par les collaborateurs – équipes projets, opérationnelles et développeurs –, des enjeux de nos clients, et des mouvements de leurs marchés.

 

« CRIT nous apporte une visibilité indispensable sur les opérations terrain. Un outil à la fois standard de l’expertise du pôle Force de Vente, et en même temps adapté aux spécificités et évolutions de chacun de nos clients. Il nous permet de vérifier en temps réel que notre dispositif part dans la bonne direction, celle de la performance », affirme Caroline Chevalier, Responsable Coordination des Outils à la Force de vente.

 

Dans le prochain article, vous découvrirez OMEGA, l’outil stratégique de CPM France.

 

Restez branchés !

 

 

Le perfect store est depuis quelques années l’une des priorités des acteurs du retail. Avec ses services complémentaires – force de vente, merchandising et activation commerciale – CPM France contribue à l’atteinte du perfect store pour les marques qui choisissent l’externalisation commerciale, et va plus loin encore…

 

L’objectif ultime du perfect store est d’améliorer l’expérience d’achat des clients, online et offline, afin de maximiser les opportunités de vente de la marque. Quels sont les critères d’un perfect store et pourquoi, étant donné qu’il s’agit d’un concept qui tient de l’exécution, l’expérience client lui est-elle souvent associée ? Ne parle-t-on pas au final de perfect experience store ?

 

Le périmètre du perfect store s’élargit

La notion de perfect store est souvent associée au merchandising et à l’exécution parfaite. Pourtant, s’il doit devenir un projet d’externalisation, le perfect store doit avant tout être un projet d’entreprise. Ainsi, la notion du « magasin parfait » doit être partagée par tous les départements de l’entreprise qui touchent au produit et aux shoppers : marketing, supply chain, ventes…

Pour trouver ses produits préférés dans son hypermarché ou dans un commerce de proximité, le shopper fait confiance aux marques pour développer des offres adaptées. L’offre en magasins drive est d’autant plus concernée par le perfect store que les ventes des PGC sont en progression sur ce circuit.

 

D’hyperpersonnalisation à hypersonnalisation…

Selon Accenture Strategy, près de la moitié des consommateurs français passent à la concurrence chaque année si l’expérience d’achat vécue n’est pas suffisamment personnalisée. Promettre une expérience d’achat hyperpersonnalisée en grande distribution relève de la construction de châteaux en Espagne. Néanmoins, « l’hypersonnalisation » est facilitée par l’Activation commerciale. A l’heure où l’on demande aux marques de repenser leurs investissements promotionnels, recourir à l’animation commerciale présente de nombreux avantages aux côtés d’autres solutions recensées par Madame Benchmark. Contribuant au perfect experience store l’animateur commercial (re)crée le lien de confiance entre la marque et le shopper, apporte son expertise, fait vivre une expérience et vend.

 

Le perfect experience store : une affaire de famille

Associer uniquement la Force de vente et le Merchandising à la notion de perfect store reste une vision assez limitée (traditionnelle ?) de la problématique. Surprendre le consommateur ? Oui mais où, comment et quand ? Ce dernier réalise 56 visites en magasin/achats par mois (merci BeMyEye pour l’insight) !

Plusieurs clients de CPM sont convaincus que l’Activation commerciale est complémentaire pour assurer la réussite de leur marque sur le terrain, et nous confient des données afin de mesurer les résultats de leurs campagnes et de les optimiser.

 

Chez CPM France, le perfect experience store s’est substitué au perfect store. Force de vente, Merchandising et Activation commerciale doivent alors s’associer pour répondre à l’objectif commun des marques et des shoppers : une expérience d’achat parfaite.

 

Le 31 mai dernier, L’Institut du Commerce organisait sa première Journée « Partage & Prospective », revisitant le format des journées annuelles qu’avait connu l’organisation jusqu’en 2017.

 

Une dizaine de conférences aux sujets complémentaires a rythmé la journée : la révolution du retail, le point de vente de demain, les innovations produits-services autour du monde, la coopération start-ups/grands groupes…

 

La technologie change les usages

 

Selon Nicolas Bouzou, économiste, c’est la technologie qui change les usages et la distribution. Le retail sera, dans dix ans, plus connecté que jamais. Démonstration par Bernard Demeure, partner chez Oliver Wyman, qui nous a projetés dans le futur : l’assistant intelligent choisira les bons produits en se basant sur nos budgets et nos envies, nous nous ferons livrer par drone, nous conduirons des voitures autonomes, les essayages se feront devant des miroirs à réalité augmentée, etc.

 

Ce qui ne change pas, malgré des achats en ligne en augmentation, c’est l’intérêt du consommateur pour une interaction physique avec le produit : il veut le toucher, l’essayer… Selon une enquête Oliver Wyman, ce sont donc les clients ‘omnicanal’ qui sont les plus satisfaits (66%), contre 55% pour les consommateurs qui achètent en magasin et 57% pour ceux qui achètent en ligne.

En complément, Bernard Demeure a présenté 6 compétences clés nécessaires aux enseignes pour réussir dans le retail : les produits exclusifs, l’engagement et le pouvoir d’achat, la recommandation et la personnalisation, le « sans couture », le dernier kilomètre et l’emplacement. Selon ses recherches, AUCUN acteur du retail ne maîtrise pour le moment toutes ces compétences.

 

Si la recommandation et la personnalisation reposent, en ligne, sur des algorithmes sophistiqués, sur le terrain, CPM sait s’appuyer sur des vendeurs aux argumentaires pertinents pour personnaliser des recommandations : nos animateurs commerciaux.

 

Le capital humain omniprésent 

 

Le commerce du futur n’abandonne pas l’humain, au contraire. La technologie et l’humain sont indissociables. L’automatisation et la digitalisation des métiers humains d’aujourd’hui sera l’occasion de s’orienter vers des mutations métiers afin de sublimer l’expérience client. Les qualités des futurs employés du retail : créativité, empathie et capacité à embrasser une situation en totalité.

 

Nous sommes convaincus que ces qualités sont à faire émerger en interne ! A titre d’exemple, CPM France coache les employés d’un grand acteur des télécommunications : découvrez comment notre équipe Accompagnement et Formation en point de vente peut accompagner vos actuels et futurs enjeux.

 

Olivier Saguez, fondateur et designer chez Saguez&Partners, parlait d’un commerce ennuyeux. Le monde du retail n’a rien inventé depuis des années, on retrouve les mêmes centres commerciaux partout, sur plusieurs étages desservis par le même escalier mécanique. Selon lui, il faut absolument créer des lieux de lien et pour créer ces liens, nous avons besoin d’un capital humain.

Deux hypothèses s’opposent dans les usages des consommateurs : le magasin de l’utile versus le magasin de l’agréable. D’un côté il y a le rationnel (praticité, efficacité, lisibilité, rapidité), de l’autre l’émotionnel (empathie, relation découverte, expérience) ; la grande différence entre l’e-commerce et le magasin physique. Mais dans une relation omnicanale, c’est le lieu qui crée le lien.

 

Le bon commerçant ? Il a la passion de la satisfaction client.

 

Sublimer l’expérience client

 

Le PDG de Système U, Dominique Schelcher, l’a réaffirmé : le client a pris le pouvoir. Il est toujours informé, connecté en permanence et en quête perpétuelle de nouveauté. Vivre une expérience sans couture est probablement ce qui le satisfait le plus.

 

L’emplacement est le mot d’ordre dans le retail et la bonne visibilité assurait jusqu’à peu le succès de la marque. Demain, la relation entretenue avec les clients deviendra également prioritaire.

Certaines marques ont pris de l’avance en externalisant deux expertises complémentaires chez CPM : le merchandising pour valoriser l’emplacement et l’activation commerciale pour créer un lien de confiance avec les consommateurs et enchanter l’expérience client.

 

L’envie de sublimer l’expérience client est une aspiration mondiale. Rodolphe Bonnasse, PDG de CA Com, a présenté son retail tour des tendances : test & trip retail, le retail éphémère, l’ultra spécialisation et un vendeur @home.  A retenir : le point de vente devient un lieu de pratique et de partage, le magasin et l’offre se réinventent sans cesse, la frontière entre le magasin et le chez soi s’estompe. Et surtout : cibler, c’est renoncer pour mieux satisfaire. On ne l’aurait pas mieux dit !

Dans notre article précédent, nous avons exposé l’intérêt que représente le développement d’outils à l’interne pour une société d’action commerciale et marketing terrain. La série continue, cette fois-ci avec un article sur l’écosystème PRISME qui offre un regard global sur l’ensemble de nos activités. L’objectif premier de PRISME : augmenter la performance de nos activités.

 

Chez CPM France, nous avons opéré depuis 2011 une modernisation des outils de travail de nos collaborateurs, au siège et sur le terrain. Rassemblant trois outils internes différents mais pourtant si complémentaires, l’écosystème PRISME est utilisé par nos équipes de Force de vente, de Merchandising et d’Activation commerciale, et également par nos clients. Cette coopération dynamise l’activité de CPM France, tout en renforçant ces liens de confiance qui existent entre nos clients et nos équipes, et nous permet de réaliser des prestations à la hauteur de leurs enjeux.

Une performance assurée par des outils « made in CPM France* »

En « décomposant » le flux d’information avec des logiciels dédiés, chez CPM France, nous donnons à nos collaborateurs les moyens d’accompagner nos clients tout au long de la réalisation de leurs opérations. Une transparence qui s’invite dans chaque pôle stratégique avec des dispositifs comme CRIT, OMEGA et Tableau software. Certaines données, compilées dans Tableau Software, sont traitées et analysées par l’équipe Business Intelligence afin d’optimiser nos futures actions et les rendre plus performantes.

 

« PRISME est un véritable avantage sur le terrain, au siège et pour nos clients, car il nous « connecte » tous et nous permet d’assurer un service de qualité. Un outil pour 3 activités : nos clients disposent d’un portail unique pour monitorer les activités de Force de vente, Merchandising ou Activation commerciale » affirme Lucile Achard, l’une des responsables de la coordination des outils.

Un écosystème en constante évolution

En contact permanent avec nos équipes, l’équipe interne de développeurs fait évoluer PRISME en continu, le rendant ainsi plus performant chaque jour. Par ailleurs, le flux de données généré par nos activités ne cesse de faire évoluer PRISME. Toujours actualisé pour pouvoir répondre aux exigences de toutes les parties, PRISME est également le centre de toutes les attentions en matière de mise en conformité avec le RGPD.

 

 « L’évolution constante de nos outils est indispensable pour accompagner la recherche de performance de nos clients. En outre, nous avons développé un savoir-faire approfondi dans le traitement des données opérationnelles croisées avec les données réelles de vente. Tout cet écosystème nous permet de mesurer la performance des dispositifs et d’optimiser la qualité et l’efficacité de nos prestations » conclut Bruno Hirtz, directeur Business Intelligence de CPM France.

 

Dans le prochain article, nous parlerons plus en détail de CRIT, l’outil d’information de la force de vente de CPM France.

 

Restez branchés !

 

*Conçus et fabriqués par CPM France

Pour assurer une protection optimale des données de ses clients ou de ses collaborateurs et être conforme à la législation, CPM France vise la conformité avec le RGPD, le nouveau Règlement Général sur la Protection des Données personnelles, qui est entré en vigueur le 25 mai 2018 en France et dans toute l’Europe.

 

Chez CPM France, le RGPD concerne tous les services de l’entreprise. Grâce aux directives de CPM International et d’Omnicom Group, l’entreprise met en conformité ses activités afin de respecter la confiance de ses clients et ses collaborateurs.

 

La cartographie des données personnelles

 

La mise en conformité au RGPD a commencé chez CPM avec un inventaire des données personnelles utilisées par chaque service, dans chaque logiciel ou base de données.

Une « GDPR Rep Team » a été créée et a pour mandat le suivi de la mise en conformité des activités de CPM pour chaque business unit et chaque service. Elle doit également accompagner les collaborateurs dans l’intégration du RGPD pour chaque nouveau projet.

 

Des fournisseurs conforme RGPD

 

Pour être conforme RGPD, CPM France doit travailler avec des partenaires qui le sont également. Un questionnaire d’évaluation a été envoyé à chaque fournisseur qui traite des données personnelles, afin de mesurer sa conformité.

 

Consciente de l’importance de la protection des données personnelles qui lui sont confiées ou qu’elle confie à ses partenaires, CPM France s’est engagée sur l’adoption d’un plan RGPD solide et pérenne.

A l’occasion de l’édition 2018 du salon MPV qui s’est tenue fin mars, CPM France a animé une conférence qui portait sur la performance d’une animation commerciale. Si vous avez manqué l’évènement, en voici un résumé ! 

 

 

 

L’animation commerciale : un levier de sell-out pour les marques

 

Née il y a plus de 40 ans, en même temps que la grande distribution, l’animation commerciale est un des leviers commerciaux les plus plébiscités par les marques et également le plus externalisé. En étant un média à part entière, il est au centre des préoccupations des directions marketing et commerciales.

 

Depuis 2016, CPM France donne rendez-vous aux marques sur le salon MPV pour présenter les innovations de l’entreprise. Avec plus de 14 000 visiteurs, cet évènement est l’unique salon réunissant toutes les solutions marketing dédiées au point de vente. L’occasion pour CPM de prendre la parole sur un sujet à fort intérêt pour les industriels, à savoir l’impact des animations commerciales sur le sell-out des marques. CPM était accompagnée de L’Oréal France pour présenter un retour d’expérience concret de cette approche innovante. Le groupe L’Oréal représente plus de la moitié du chiffre d’affaires du maquillage réalisé en hypermarchés et supermarchés en 2017.

 

Mesurer la performance d’une animation commerciale : une innovation sur le marché

 

Frédérique Lebrault, directrice du Pôle Activation commerciale de CPM France, était accompagnée de Lydie Signeux, directrice de l’organisation commerciale de L’Oréal Grand Public, et de Gwenaëlle Buchet, directrice de clientèle Beauté/Santé de CPM.

 

Après un état des lieux des comportements d’achat concernant les produits de beauté, les intervenantes ont présenté le cas d’étude L’Oréal et la démarche faite par CPM pour mesurer la performance d’une animation commerciale.

 

Afin d’arriver à un ROI précis, il faut prendre en compte quatre leviers qui peuvent influencer la performance : le front de vente, le contexte magasin, la promotion et les animatrices.

 

« Grâce aux données OSA détenues par L’Oréal et une équation mathématique établie par l’équipe Business Intelligence de CPM France, nous avons pu construire un modèle statistique robuste basé sur la régression linéaire. C’est ainsi qu’est né l’approche ROIste pour L’Oréal Grand Public. »

 

Ce sujet innovant a fait l’objet d’un article publié dans le magazine ActionCo.fr.

 

Pour en savoir plus sur la mesure de la performance de nos animations commerciales, n’hésitez pas à nous solliciter.

 

Lancement de deux solutions de déplacement éco-responsable pour les collaborateurs du siège de CPM France situé à Issy-les-Moulineaux

 

CPM France poursuit sa démarche visant à offrir à ses collaborateurs du siège et du terrain des alternatives de déplacement écoresponsable. Au mois de février, l’entreprise a ainsi officiellement lancé deux nouvelles solutions pour ses collaborateurs du siège : l’autopartage et le covoiturage.

Après avoir accueilli des voitures électriques dans sa flotte automobile en 2017, CPM France s’est associé avec le groupe Renault pour proposer à ses collaborateurs des voitures en autopartage. L’offre Renault Mobility permet de louer un des véhicules de la flotte CPM, pour des usages ponctuels ou des déplacements réguliers, professionnels ou personnels.

 

« Avoir des voitures en autopartage permet à nos collaborateurs de prendre les transports pour se rendre au siège et d’utiliser un véhicule juste en cas de réel besoin. La souplesse de cette solution leur facilite la vie au quotidien », explique Olivier Grandvalet, directeur financier adjoint de CPM France.

klaxit cpm covoiturage RSE

 

La deuxième solution proposée par CPM est le covoiturage domicile-travail avec Klaxit. A l’aide de l’application de ce nouveau partenaire, les collaborateurs peuvent s’inscrire comme passagers ou conducteurs et partager un trajet commun dans un seul véhicule, vers ou en provenance d’Issy-les-Moulineaux. Adoptée par de nombreuses entreprises d’Issy, cette application offre une solution simple d’utilisation et très souple.

 

 

 

Un mois après le lancement de ces deux solutions, plus de 40% des collaborateurs CPM du siège ont adopté ces alternatives dans leurs déplacements quotidiens.

 

« Nous sommes engagés envers l’optimisation de la performance énergétique de notre flotte automobile ; avec les bons partenaires et leurs solutions flexibles, nous avançons dans la bonne direction, et contribuons à la satisfaction de nos collaborateurs ! », conclut Véronique Motte, présidente de CPM France.

Ce mois-ci dans « Les experts prennent la parole » un article spécial « Journée des droits des femmes » écrit par Lorraine Butler, directrice générale, CPM Irlande.

 

Dans notre quotidien bien rempli, la Journée internationale des femmes fait place à la réflexion et à la sensibilisation, prônant la reconnaissance des femmes pour leurs efforts et leurs réalisations. Elle nous invite à prendre le temps de réfléchir aux progrès des femmes, à notre contribution et à nos réussites. De même, elle nous rappelle que nous devons poursuivre nos efforts en vue des réussites futures, à la fois individuelles et collectives.

 

Personnellement, au cours de ma carrière, j’ai rarement été discriminée parce que je suis une femme. Cela ne veut pas dire que je n’ai pas connu de personnes (hommes et femmes) moins chanceuses. Mon approche a toujours été de choisir « la bonne personne pour chaque poste ». Cependant, en mûrissant sur le plan personnel et professionnel, j’ai compris que certaines circonstances individuelles devaient être prises en compte et adaptées de façon à aider la bonne personne à atteindre son plein potentiel. C’est une philosophie qui est appliquée par mon équipe de management, et nous devons trouver des leaders, à tous les niveaux de notre entreprise, qui adopteront cette philosophie. Mais celle-ci ne naît pas d’un claquement de doigt, elle doit être cultivée, développée et appréciée.

 

S’il est possible d’enseigner les principes du leadership, il faut être un leader né pour les embrasser pleinement et naturellement. Néanmoins, je pense qu’il est possible d’améliorer et d’apprendre le leadership avec le temps, même sans avoir de prédispositions particulières. Mais pour devenir un leader efficace, il faut vraiment le vouloir, pour les bonnes raisons, et croire en son discours. C’est seulement de cette manière qu’il est possible de gagner la confiance de son équipe, élément indispensable d’un leadership efficace. Bien sûr, il y a « bon leadership » et « mauvais leadership ». J’ai toujours adhéré au concept d’« ombre du leader », qui consiste à prendre conscience de l’ombre projetée par notre leadership et de l’influence qu’elle pourra avoir sur les autres.

 

Les compétences sont essentielles pour tout poste de leader au sein de notre organisation. Les personnes qui y travaillent sont notre plus grande force et les leaders, à tous les niveaux, doivent en permanence chercher à les inspirer et les motiver. L’empathie et l’intuition sont des qualités importantes, de même que le fait de savoir quand les utiliser. Pour diriger une équipe, il faut la choisir avec soin et prendre conscience que certains membres sont plus compétents que soi pour certaines choses. Un bon leader est capable d’embrasser la diversité et de prendre en main le développement de son équipe. Le développement des personnes conduit au développement des affaires.

 

Mon conseil aux femmes d’aujourd’hui, où qu’elles en soient dans leur carrière : tout est possible ! Quel que soit votre objectif, vous pouvez l’atteindre, mais vous devez prendre en main votre voyage et votre destination. Entourez-vous des bonnes personnes, en qui vous avez instinctivement confiance et de qui vous pouvez apprendre. Que vous en ayez conscience ou non, chaque jour est un entretien ! Faites ce que l’on attend de vous à votre poste actuel, et faite-le avec excellence. Mais adoptez les pratiques et les comportements du poste que vous visez ! Trouvez-vous un mentor que vous respectez et qui a des choses à vous apprendre. Mais surtout, veillez à suivre ses conseils : pour en arriver à son niveau d’accomplissement, il (ou elle) aura sûrement appris quelques petites choses en cours de route… Alors écoutez, observez et agissez sur ses conseils, la voie du succès n’en sera que plus rapide.

En 2016, c’est aux côtés de Mondelez que CPM France avait convaincu sur les stratégies de merchandising les plus pertinentes et efficaces. « Au niveau des Conférences Agence, celle animée par CPM France « Visibilité optimale des marques : comment faire la différence » a fait salle comble […] », disait-on dans le communiqué de presse de clôture du salon MPV.

 

Pour cette édition 2018, CPM France et L’Oréal France animeront une conférence au salon MPV le 28 mars sur la thématique : « Les 4 leviers qui influencent réellement la performance d’une animation commerciale ».

 

L’animation commerciale un accélérateur de ventes pour les marques    

 

Si même des pure players ouvrent des magasins physiques, c’est que la présence d’experts en point de vente est évidente pour les consommateurs à la recherche de conseil et de contact humain. Le point de vente reste au centre des stratégies omnicanales des marques avec comme objectif de déclencher l’acte d’achat du consommateur. Ce sont alors les ambassadeurs de marques qui prennent le relai.

 

Avec plus de 40 ans d’expérience sur le marché de l’activation commerciale, CPM France animera une conférence lors du salon MPV (Marketing Point de Vente). Elle rassemblera Frédérique Lebrault, Directrice du pôle Activation commerciale chez CPM France, Gwenaëlle Buchet, Directrice de clientèle Beauté/Santé chez CPM France et Lydie Signeux, Directrice de l’organisation commerciale chez L’Oréal Grand Public.

 

Comment utiliser la data afin de mesurer l’impact d’un ambassadeur de marque ? Quels sont les facteurs qui influencent la performance d’une animation commerciale ? PLV, formation, choix des jours animés… à quoi ressemble la « perfect animation commerciale » ? Des réponses et des éléments de réflexion seront données le mercredi 28 mars 2018 à 14h30 dans l’Espace Agence du Pavillon 4.

 

Le salon MPV

 

Organisé par Reed Expositions tous les deux ans à Paris Expo Porte de Versailles, le salon MPV est l’unique salon réunissant toutes les solutions marketing dédiées au point de vente. Il accueille également le concours des POPAI Awards, qui en est à sa 55ème édition. C’est donc un évènement incontournable, qui aura lieu du 27 au 29 mars 2018.

 

 

Pour recevoir une invitation, envoyez-nous vos coordonnées.

 

Ce mois-ci dans « Les experts prennent la parole » un article écrit par Andrew Potter, directeur général, groupe CPM Australie.

 

déploiement merchandising En tant qu’entreprise chargée du déploiement merchandising de clients nationaux et multinationaux depuis plus de vingt ans, nous veillons constamment à faire bouger les choses et à appliquer les meilleures pratiques possibles. Nous cherchons en permanence à réévaluer, réinventer et réajuster les « anciens » procédés et systèmes, en nous demandant sans cesse : « Notre modèle merchandising permet-il un déploiement optimal des coûts et ressources ? Créons-nous de la valeur pour nos clients ? »

 

Qu’il s’agisse de merchandising, de vente directe ou de service client, nous repensons en permanence la façon dont une activité peut être structurée pour apporter de la valeur non seulement à nos clients, mais également aux distributeurs et à leurs clients.

 

L’un des exemples les plus représentatifs de cette démarche, consistant à appliquer les meilleures pratiques et à voir les choses « en grand », est le travail de merchandising que nous avons mis en place et continuons de gérer pour un client national du secteur des télécommunications.

 

En 2016, ce client a réalisé que sa structure de merchandising terrain actuelle n’était pas assez performante. Des cycles d’appel inefficaces, des résultats de conformité en dessous de la moyenne… Nombre d’éléments indiquaient la nécessité de remanier complètement son approche terrain. En vue d’accroître sa part de marché dans la catégorie hautement concurrentielle du prépayé, ce client a fait appel à notre équipe australienne pour l’aider à atteindre l’excellence opérationnelle et à combler le fossé séparant ses merchandiseurs des autres revendeurs.

Le défi principal consistait à mettre en place une meilleure communication commerciale chez les revendeurs, partout en Australie. Pour le relever, nous avons commencé par redynamiser la fonction merchandising en adoptant une approche axée sur la vente.

 

Afin de garantir une présence commerciale supérieure à celle des concurrents, la nouvelle équipe de vente s’est vu confier des responsabilités de merchandising à la fois traditionnelles et innovantes, l’objectif principal étant de laisser dans le magasin une empreinte positive après sa visite.

En redynamisant la fonction merchandising grâce à cette approche, nous avons offert au produit de notre client une visibilité incomparable. Résultat : des chiffres record en termes de vente et de service. Grâce au précieux temps d’engagement obtenu, nos équipes peuvent entretenir les relations en magasin, garantir une présence de marque plus importante face aux concurrents et promouvoir les avantages du produit.

 

Depuis le lancement de ce programme, nous avons fourni au personnel les compétences de vente et de création de valeur nécessaires. Forte de ce savoir-faire, notre équipe terrain est en mesure de maintenir une communication pertinente avec des acteurs clés du retail. Cette communication éclairée découle d’une approche fondée sur la connaissance : le personnel peut accéder aux informations en temps réel et aux données après-vente. Au final, cela se traduit par la stimulation des commandes, l’augmentation de l’espace de vente et la capacité à mettre en avant les caractéristiques et avantages du produit.

 

 



Top