Actualités et opinions
Seul, c’est bien. Mais à deux (ou plus), c’est pas mal aussi !

L’animation commerciale multimarques fait des petits

 

Un ordinateur a besoin d’un processeur. Réaliser une animation commerciale pour faire la promotion de leur complémentarité, c’est ce qu’a fait CPM France pour HP et Intel. Et ce concept a fait ses preuves. Que ce soit lors des animations commerciales réalisées dans les magasins spécialisés dans le cadre du lancement des ordinateurs détachables HP, ou lors du roadshow HP Express record, l’expérience des consommateurs a été démultipliée grâce à l’animation commerciale multimarques.

 

« Les bénéfices pour les marques sont multiples. D’un point de vue économique d’une part, mutualiser signifie économiser et rentabiliser. Ainsi, lors des négociations avec les enseignes, le commercial aura plus d’influence puisqu’il négociera non pas pour une marque mais pour deux, trois, voire plus. C’est aussi un excellent levier de communication qui leur offrira un vrai impact sur le volume des ventes », raconte Frédérique Lebrault, directrice Animation commerciale de CPM France, avant d’ajouter « la répartition des coûts à parts égales va permettre aux industriels d’avoir un dispositif d’animation plus grand, donc plus impactant en termes de visibilité. D’ailleurs, généralement déployée autour d’une thématique bien précise, l’animation multimarques créera un véritable évènement en magasin. Un avantage non négligeable pour certaines marques qui pourront ainsi intervenir sur un tout autre segment, en développant un nouveau moment de consommation, par exemple, et ce grâce à l’association avec l’image des marques partenaires. »

 

Animation commerciale pour record express

La réussite d’une telle opération passe par la mise en place de certains éléments clés :

  • La présence d’un coordinateur dédié aux marques animées, ce dernier sera en charge de l’opération de A à Z ;
  • La centralisation des informations et des échanges: via le coordinateur mais aussi grâce à un outil commun à toutes les parties prenantes de l’opération qui leur permettra d’échanger ou de valider la présence d’une animation dans un point de vente, de partager les images du dispositif, etc. ;
  • La centralisation des négociations en point de vente pour le compte de toutes les marques mutualisées ;
  • Une implication homogène de la part des industriels participant à l’opération ;
  • Des marques complémentaires qui sont sur des segments de produits différents (une des étapes les plus complexes dans la mise en place d’un tel dispositif).
PartagezShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Tags


Top