Actualités et opinions
Du geek au guide…

En GSS, hard et soft foisonnent… surtout en matière de compétences

 

Dans le paysage de la grande distribution, les enseignes spécialisées ont la préférence des Français. Quatre enseignes en dur dépassent Amazon dans le classement 2018 établi par le cabinet de conseil en stratégie OC & C ; parmi elles des réseaux de grandes surfaces spécialisées (GSS) dans le sport, la culture et les produits high-tech.

 

Tout en confiance

En plus d’un rapport qualité-prix concurrentiel, ces magasins et leur personnel rassurent face à une sphère e-commerce qui voit se multiplier les faux avis de consommateurs, des délais de livraison trop variables ou encore des vendeurs opaques sur les marketplaces. Les GSS tirent d’autant plus leur épingle du jeu qu’elles proposent une offre omnicanale – pour 30% des achats réalisés en ligne, les shoppers demandent une livraison en point de vente – et ont la confiance de leurs clients… car il y a toujours un magasin dans lequel on peut aller « pour parler à quelqu’un ».

Ce quelqu’un est souvent un collaborateur CPM. Les marques high-tech, start-ups et leaders, investissent considérablement dans l’expérience client, et de ce fait déploient des équipes de conseillers, formateurs et ambassadeurs externalisés en point de vente.

 

Les fidélisateurs de marque

Les shops-in-shops se sont multipliés avec, à bord, des vendeurs capables d’accompagner les shoppers de l’expression de leur besoin au choix final. Dans les magasins Fnac, vous rencontrerez très certainement l’un des 17 Microsoft Specialists de CPM. Leur rôle requiert un mélange unique de hard et soft skills car ils touchent à tout : le merchandising et l’exécution du perfect store, la formation des vendeurs, la recommandation des produits Microsoft (Surface, Windows, Office) auprès des consommateurs via des démonstrations individuelles ou en groupe, et enfin l’accompagnement des shoppers dans leur choix, ainsi que la récolte de data et de feedbacks de ces derniers sur les produits.

 

Les polygeeks

Il y a quelques années naissait le Hardware Club, une société d’investissement dotée d’une « pouponnière à start-up », qui compte désormais 300 start-ups spécialisées dans le « hardware », autrement dit dans la fabrication d’objets (électronique, robots, objets connectés etc.). Pour son premier point de vente en France, le Hardware Club a choisi la Fnac des Ternes pour la localisation et CPM pour les vendeurs. Et pas n’importe lesquels… ces vendeurs triés sur le volet ont réalisé plus de 50 ventes par jour grâce à des démonstrations-produits pointues et des argumentaires de vente précis, et ce pour 25 produits complètement différents.

 

 

L’accompagnement de ces équipes sur le terrain est réalisé par des équipes tout aussi spécialisées : les recruteurs, les responsables de profil, les formateurs qui interagissent avec elles au quotidien sont le pendant d’équipes commerciales rompues aux GSS et à leurs transformations. En bref et en toute humilité 😊, sur le web, il y a Les Numériques, et en magasin, il y a les spécialistes CPM !

 

 

Le saviez-vous ?

Cette confiance existe paradoxalement chez les non-fréquenteurs de ces enseignes. Ainsi, dans le baromètre annuel réalisé par BUY BBDO, Fnac, Darty et Boulanger présentent de très bons indices de conquête avec des scores situés entre 1,12 et 1,17. Cela veut dire qu’au vu de l’attractivité prix, l’attractivité produit, la connaissance de l’offre, la perception de l’expérience magasin et/ou digitale et la confiance qu’inspirent ces enseignes, elles pourraient conquérir nombre de non-fréquenteurs (découvrir le baromètre CONQUEST de BUY BBDO) !

 

PartagezShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Tags


Top